Biographie (FR)

“the leading coloratura soprano in the world”

— New York Sun

La soprano Diana Damrau se produit désormais depuis deux décennies sur les plus grandes scènes d’opéra et de concert dans le monde. Son vaste répertoire couvre les rôles de soprano lyrique et colorature dont les rôles-titres dans Lucia di Lammermoor (La Scala, Bayerische Staatsoper, Metropolitan Opera, Royal Opera House), Manon (Vienna Staatsoper, Metropolitan Opera) et La traviata (La Scala, Metropolitan Opera, Royal Opera House, Opéra National de Paris et Bayerische Staatsoper) ainsi que la Reine de la Nuit dans La Flute Enchantée (Metropolitan Opera, Festival de Salzburg, Vienna Staatsoper, Royal Opera House).

about

Investie du titre honorifique de « Kammersängerin du Bayerische Staatsoper », et titulaire de l’Ordre Maximilien de la Science et de l’Art, Diana Damrau entretient des liens privilégiés avec le Bayerische Staatsoper à Munich où elle chante dans des nouvelles productions de Lucia di Lammermoor, Les contes d’Hoffmann (les quatre héroïnes), Ariadne à Naxos (Zerbinetta), La Femme Silencieuse (Aminta), La Flute Enchantée (Reine de la Nuit) et Rigoletto (Gilda). Ses interprétations dans La traviata, Le Chevalier à la Rose (Sophie) et L’Enlèvement du Sérail (Constance) sont ovationnées.

C’est au Metropolitan Opera de New York que la soprano interprète ses plus grands rôles, diffusés en Haute Définition dans les salles de cinéma du monde entier. Elle y fait sept débuts, à commençer par Zerbinetta en 2005. Ses performances marquantes incluent des nouvelles productions de Rigoletto, Le barbier de Séville (Rosina), Le comte Ory (Adèle) et Les pêcheurs des perles (Leïla). Elle incarne également le rôle-titre dans Lucia di Lammermoor, La traviata, Manon, La Sonnambula et La Fille du Régiment. Elle devient la première chanteuse dans l’histoire du Metropolitan Opera à interpréter les rôles de Pamina et de la Reine de la Nuit en alternance dans la même production de La Flute Enchantée de Mozart.

Diana Damrau a participé deux fois a la soirée d’ouverture de la Scala di Milano; en 2004 dans le rôle-titre d’Europa Riconosciuta de Salieri, lors de la grande réouverture de l’opéra, et en 2013, interprétant le rôle titre dans une nouvelle production de La traviata en commémoration du 200ième anniversaire de Verdi. Damrau apparaît également à la Scala dans le rôle de Lucia dans Lucia di Lammermoor pendant l’Expo de Milan en 2015. En 2005 elle fait son début en Susanne dans une nouvelle production des Noces de Figaro, auquel elle retourne en 2016 dans une nouvelle production de l’œuvre, cette fois dans le rôle de la Comtesse.

La soprano se produit également dans des œuvres contemporaines dans des rôles spécialement crées pour elle, notamment le rôle-titre de l’adaptation par Iain Bell de A Harlot’s Progress de Hogarth au Theater an der Wien en 2013 et celui de Drunken Woman/Gym Instructress dans 1984 de Lorin Maazel au Royal Opera House en 2005.

Diana Damrau s’est imposée comme l’une des chanteuses de récital les plus recherchées, invitée régulièrement des salles de concert plus réputés telles que Wigmore Hall, Carnegie Hall, du Philharmonie de Berlin et du festival de Salzburg. Elle entretient un partenariat artistique étroit avec les pianistes Helmut Deutsch et Craig Rutenberg et se produit souvent en récital avec le harpiste Xavier de Maistre. Cette dernière collaboration a fait l’objet d’un enregistrement sur le CD Nuit d’étoiles et leur concert au Festspielhaus Baden-Baden est disponible sur DVD.

Diana Damrau enregistre exclusivement pour EMI/Virgin Classics (aujourd’hui Warner/Erato). Son premier disque, Arie di Bravura est une collection d’arias de Mozart et Salieri. Parmi les suivants on compte Donna – un enregistrement d’arias de Mozart, COLORaturaS – une sélection d’arias pour colorature de la période romantique, Poesie – des chansons orchestrales de Richard Strauss (qui reçoit le prix ECHO Klassik en 2011) et des chansons de Franz Liszt. Son album Forever, une sélection d’airs d’opérette, de films et de comédies musicales, reçoit le prix ECHO Klassik Prize en 2014 et est suivi de la sortie d’un disque sur le thème du belcanto Fiamma del Belcanto. Les enregistrements de la soprano comprennent également divers opéras en CD et en DVD.

La saison 2016/17 marquera les débuts de Damrau dans le rôle de la Comtesse dans une nouvelle production des Noces de Figaro à La Scala et dans celui de Juliette dans une nouvelle production de Roméo et Juliette au Metropolitan Opera, où elle interprètera aussi le rôle d’Elvira dans I puritani. Plus tard dans la saison, elle reprendra le rôle des quatre héroïnes dans Les contes d’Hoffmann au Los Angeles Opera. En récital, elle chantera pour la première fois les Quatre Derniers Lieder de Strauss en tournée européenne avec Kirill Petrenko et le Bayerische Staatsorchester. Une tournée-gala en Amerique du Sud avec le baryton-basse Nicolas Testé, où ils debuteront au Teatro Colón le 27 avril 2017, sera suivie d’une autre tournée en Europe d’arias de Meyerbeer, qui coïncidera avec la sortie de son disque dédié à Meyerbeer.

Ses projets futurs comprennent le rôle-titre dans une nouvelle production de La traviata au Metropolitan Opera et son début dans le rôle de Marguerite dans Faust, ainsi que dans le rôle-titre dans Maria Stuarda.